f KELSURF

KELSURF

Articles, News, Buzz, Vidéos, Humour...

Revivez cet effroyable accident de vélo filmé avec une GoPro

Un cycliste anglais qui pédalait sur la London Road à Romford, a été victime d’un accident. L’homme s’est fait couper la route par une voiture. 

Une vidéo postée sur Youtube fait froid dans le dos. Un cycliste anglais qui pédalait sur la London Road à Romford, a été victime d’un accident. L’homme s’est fait couper la route par une voiture. Malgré la violence du choc, le cycliste est retombé sur ses pieds….

Le cycliste étant muni d’une caméra, les images commencent à faire le buzz sur les réseaux sociaux.

Une Anglaise anorexique guérit grâce à un voyage à Disney World

Originaire de Stoke-On-Trent (Angleterre), Heather Franks a été diagnostiquée anorexique à l’âge de 16 ans. Grâce à un voyage effectué l’année dernière au parc d’attractions Disney World (Etats-Unis), la jeune femme guérit de sa maladie.

Originaire de Stoke-On-Trent (Angleterre), Heather Franks avait 16 ans en 2013 lorsqu’elle a été diagnostiquée anorexique. Son état de santé était tel qu’elle devait être hospitalisé.

Véritable déclic

C’est contre l’avis des médecins que la jeune fille qui ne pesait plus à l’époque que 38 kilos, a insisté pour partir avec ses parents au célèbre parc d’attractions Disney World situé en Floride. Ce voyage fut pour elle un véritable déclic et ce, alors même qu’elle s’est rendue sur les lieux en fauteuil roulant, comme elle l’a confié au Daily Mail.

"Lorsque nous sommes allés à Disney World, personne ne connaissait mes problèmes alimentaires. Je me suis sentie différente", a-t-elle expliqué.

Guérison complète

Petit à petit, Heather Franks a modifié son mode de vie alimentaire : “Mes parents m’ont laissé choisir ce que je voulais manger. Puis, lentement mais sûrement, je me suis sentie plus à l’aise avec la nourriture”, a-t-elle raconté.

La jeune fille a continué à s’alimenter normalement à son retour de son voyage. Totalement guérie, Heather Franks âgée aujourd’hui de 17 ans pèse 63 kilos.

Vidéo : il joue de la guitare en surfant

Un jeune Canadien s’est filmé en train de jouer de la guitare électrique tout en surfant sur l’eau. 

Tracté par un bateau, le musicien acrobate n’est absolument pas perturbé par les vagues.

Des places de parking plus larges pour que les femmes arrivent à sa garer ?

En créant des places de parking plus larges pour sa clientèle féminine, affirmant vouloir l’aider à se garer, un centre commercial a déclenché un débat sensible en Chine.

Situé au coeur de la ville septentrionale de Dalian, le «mall» Dashijiedaduhui («Métropole mondiale») ressemble à ces milliers de centres commerciaux qui accompagnent l’éruption urbanistique chinoise.

On y trouve des enseignes de fast-food, des magasins de vêtements en franchise, un cinéma multiplexe, des ascenseurs de verre pris d’assaut. Et, en fond sonore, des musiques abrutissantes censées attirer le chaland.

C’est donc par son parking que le centre commercial Dashijiedaduhui est sorti des rails de l’uniformité.

Une idée déjà mise en pratique en Corée du Sud

Les conductrices éprouvant des difficultés à se garer au niveau exigu du sous-sol, il a été décidé de créer à l’air libre des emplacements spéciaux destinés aux femmes. En s’inspirant d’une idée déjà mise en pratique en Corée du Sud.

Les dix nouvelles places, plus larges en moyenne de 30 centimètres, ont été tracées à la peinture rose devant l’entrée principale. «Place de parking respectueusement réservée aux femmes», est-il inscrit, en rose également.

«Quel sexisme!», se sont insurgés des internautes, en reprochant à l’initiative de conforter le cliché de la femme incapable d’évaluer les dimensions de son véhicule.

«C’est galant en apparence, mais c’est méprisant pour les femmes», a jugé l’un d’entre eux. D’autres ont dénoncé une «discrimination à l’encontre des automobilistes masculins». Des accusations rejetées en bloc par la direction du centre commercial.

Japon : arrêtée pour avoir distribué un fichier 3D de son vagin

Une artiste japonaise a été interpellée par la police pour avoir distribué un fichier en 3D de ses organes génitaux.

Fichée pour obscénité. L’artiste japonaise Megumi Igarashi, a été arrêtée par la police de Tokyo pour avoir distribué un fichier comprenant un modèle 3D de ses organes génitaux a apporté le quotidien le Japan Times.

Allégorie du kayak…

Ces données, récoltées via une imprimante 3D, lui auraient déjà rapporté 6 000 £ soit près de 7 500 €. Les autorités nippones supposent que l’artiste aurait vendu ces dernières à des internautes sous le pseudonyme de Rokudenashi-ko, “la fille absurde” en japonais. Un commerce illicite et proscrit par l’article 175 du Code pénal qui réprime “la distribution d’objets obscènes” (emprisonnement, travaux d’intérêt général, amende). Elle les aurait notamment vendus à un homme de 30 ans habitant la Préfecture de Kagawa pour qu’il en fasse une réplique… Rien d’obscène selon elle.

L’artiste n’en est pas à son premier coup d’essai. Elle a lancé une campagne de crowdfunding - 3DMKBOAT - pour récolter des fonds afin de construire un kayak formaté comme son vagin… Art conceptuel certes, mais un poil trop formel pour les autorités.

Elle dépense 23.000 euros pour ressembler à Kim Kardashian

Claire Louise Leeson, une Britannique de 24 ans, a reconnu avoir dépensé pas moins de 23.000 euros pour ressembler à Kim Kardashian dans une interview accordée à la chaîne ITV lundi.

Qui n’a pas rêvé de ressembler à son idole ? Certaines fans n’hésitent pas à franchir le pas. Claire Louise Leeson peut en témoigner.

Les amis comme déclic

Cette Anglaise de 24 ans, originaire du comté d’Essex, a reconnu au cours de l’émission This Morning accordée à la chaîne ITV lundi, avoir dépensé 23.000 euros pour ressembler à son idole Kim Kardashian.

Tout a commencé lorsque ses amis lui ont fait part de sa ressemblance avec la star de la téléréalité. “J’ai donc regardé La Famille Kardashian et j’ai trouvé que Kim était tellement belle et que je devais être comme elle.”

Fortement endettée

Pour ressembler à son idole, Claire Louise Leeson n’a pas lésiné sur les moyens. Elle a ainsi dépensé 6310 euros en implants mammaires, 3154 euros pour le blanchiment des dents, 5679 euros pour les extensions capillaires, 1262 euros pour le maquillage, 1262 euros pour le spray pour bronzer, 630 euros pour les ongles, 441 euros pour le rembourrage des fesses, 3975 euros pour les vêtements et les chaussures.

La jeune femme a toutefois reconnu être fortement endettée : “Je travaille, mon job ne paie pas assez…j’ai utilisé des cartes de crédit pour tout payer. J’ai de grosses dettes.”

Et si Claire Louise Leeson a effectué tous ces changements, c’est avant tout pour se sentir mieux dans sa peau : “Quant je suis Kim, je me sens imbattable et intouchable, j’ai l’impression que personne ne peut me stopper et que je peux faire quelque chose de moi. Je me sens forte… et je sens avoir bâti assez de confiance en moi pour m’aimer un peu plus.”

Une fillette se réveille à son propre enterrement

Une petite fille âgée de 3 ans est «revenue à la vie» alors qu’elle se trouvait dans son cercueil et que sa famille s’apprêtait à lui faire ses adieux.

L’histoire est à peine croyable, et pourtant le miracle s’est bel et bien produit. Une vidéo publiée lundi sur YouTube montre une petite fille âgée de 3 ans se réveiller pendant les préparatifs de son enterrement, aux Philippines.

La mort de la petite fille avait été prononcée samedi matin, raconte le «Mirror». La veille, la fillette avait été emmenée à l’hôpital pour une fièvre tenace. «Samedi matin, le personnel de la clinique a confirmé que la jeune patiente n’avait plus de pouls et qu’elle était cliniquement morte», explique l’inspecteur Heidil Teelan.

L’après-midi, toute la famille était réunie dans l’église d’Aurora, dans la province de Zamboanga del Sur, pour dire un dernier adieu à la fillette. Mais au moment où un proche a soulevé le couvercle du petit cercueil pour y déposer la dépouille, il a remarqué que l’enfant bougeait la tête et respirait à nouveau. Son père l’a alors prise dans ses bras et lui a donné à boire avant de l’emmener à l’hôpital. La miraculée a finalement pu rentrer chez elle.

Estomaquée, la police avance une hypothèse: «On ne peut rien confirmer concernant l’état de santé de la fillette mais d’après les observations des agents que j’ai déployés, il semble que l’enfant soit restée dans un état comateux entre le moment de sa «mort» et le moment de son enterrement», suppose l’inspecteur Heidil Teelan.

Voir la vidéo



Cet article vous a plu ? alors likez et partagez !